lundi 2 février 2009

Copinage improbable : un nouveau départ

Aujourd'hui est arrivé un évènement de nature on ne peut plus surprenante, que même les plus perfides d'entre vous, lecteurs égarés et désoeuvrés, pourraient difficilement soupçonner.
Petite parenthèse, c'est à ce moment que l'on se rend compte qu'il est particulièrement difficile de faire monter le suspens. C'est quelque chose qui s'apprend. Il est possible d'utiliser diverses techniques :

1 : un titre énigmatique, le plus vague possible.

2 : consacrer les premières lignes à quelques digressions sans rapport aucun avec le sujet, et parsemer lesdites digressions d'une certaine quantité de mots de 3 syllabes et plus.

3 : ne pas hésiter à aller à la ligne ; pour ce faire, utiliser une liste à puces ou une numérotation (à ce propos il me semble judicieux de faire remarquer à nos amis de canalblog que leurs outils de mise en page sont déplorables.. mais on les aime quand même, merci pour eux).

4 : ne pas lésiner sur les clins d'oeil (amis, amours, hébergeur de blog...) amicaux.

Ainsi, cher lecteur (ou lectrice), tu remarqueras vite qu'il est tout à fait aisé de cramer une douzaine de lignes sans parler un seul instant d'un sujet de départ si délicatement amené qu'il met le lecteur dans une impatience transie. L'auteur peut alors ricaner : son contrat est rempli.
Alors l'étape suivante, c'est de parler du sujet, LE sujet.
Mais cela fera l'objet d'un nouvel article.
A bientôt les amis !!

Ceci est une autre technique, inspirée du rappel d'artistes sur scène, destiné à mieux gérer la rupture. L'artiste use et abuse de ce procédé pour faire croire au public qu'il l'aime, ce qui n'est JAMAIS le cas. Même pour ceux des premiers rangs, qui paient plus cher.
Cela permet de faire monter encore un peu plus la tension dramatique du moment qui est, reconnaissons le, absolument ENORME.
Bon, passons sur l'aspect "construction de l'écrit". Ce n'est nullement le propos de cet article. En effet vous vous interrogez tous sur ce titre et sa signification. Quelle est-elle ?
N'aimant pas particulièrement mettre les nerfs des autres à rude épreuve, je vais vous lâcher le morceau.

Figurez vous que c'est arrivé. Presque 10 jours après les premières minutes de ce blog navrant qui (ne) révolutionnera (pas) la face de l'Internet.
Un post.
Un simple post.
Comme une réponse divine à mes prières à peine cachées derrière le dernier article posté par mes soins, d'ailleurs très mauvais. M'en fous, je le garde quand même.
Un post..
Et devinez quoi les amis ?
UNE TRICOTEUSE !!!!!
Ya des coups de machine à coudre dans la gueule qui se perdent.


PS : Mazette, big up ^^

Posté par Cable Hogue à 23:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Copinage improbable : un nouveau départ

    Pfff... je ne sais même pas tricoter! y'a des coups de machines à tricoter dans la gueule qui se perdent.

    Ah! ces éduc spé! Toujours dans la mesure et la dentelle.

    Excuses plates pour cette réponse tardive, en ce moment entre le job et la machine à coudre , ça fume chez la Mazette.

    Posté par la mazette, samedi 14 février 2009 à 22:56 | | Répondre
  • Mazette's back ^^

    Je reconnais bien la légendaire Mazette. Avec un grand M. Talentueuse, perspicace et attentionnée. Toutes les qualités requises pour une éduc spé ! Merci à toi, n'hésite pas à t'inscrire à la newsletter afin d'être au courant, en temps réel, des dernières pitreries que j'aurais la bêtise de mettre en ligne.
    Bizzz

    Cable Hogue

    Posté par Cable Hogue, dimanche 15 février 2009 à 02:59 | | Répondre
Nouveau commentaire